Trois questions à Maxence, bénévole et adhérent d'AEDH

Maxence est bénévole et adhérent d’Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme. Une fois par semaine, il donne quelques heures de son temps à l’association. Il nous raconte sa démarche et son engagement au sein d’AEDH.

Tu es bénévole et adhérent d’AEDH depuis février dernier. Peux-tu nous expliquer pourquoi ?

J’ai rejoint AEDH après avoir été bénévole dans plusieurs associations humanitaires et caritatives œuvrant dans différents domaines. Si j’ai choisi d’intégrer AEDH d’abord en tant que bénévole puis comme adhérent, c’est avant tout en raison d’une grande sensibilité aux questions des droits de l’Homme qui sont pour moi des valeurs prioritaires. J’ai alors choisi de m’engager concrètement et au quotidien pour participer à soutenir celles et ceux qui luttent concrètement pour la défense de ces droits fondamentaux.

Comment as-tu connu AEDH ?

J’ai cherché sur internet les associations lyonnaises engagées dans la défense des droits de l’Homme, et j’ai trouvé AEDH. Lors de ma première rencontre avec l’équipe, j’ai visité la structure et nous avons discuté de mes compétences et de mes envies en tant que bénévole. Quelques jours plus tard, j’ai été recontacté par AEDH, et on m’a proposé une mission.

Peux-tu nous en dire plus ta mission au sein de l’association ?

Je m’occupe de centraliser et de numériser les informations sur les subventions accordées aux associations partenaires depuis la création de l’organisation. Ce qui me marque particulièrement, c’est la diversité des actions qui ont été menées par AEDH depuis sa création, et l’étendue des engagements de ses partenaires qui luttent au quotidien pour faire respecter les droits fondamentaux.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Offres d'emploi

Nous recrutons un.e volontaire en service civique :

Formation et accompagnement en « stratégie associative » – Nord Kivu, RDC

Tous les témoignages