Intervention orale au Conseil des Droits de l'Homme

La 35ème session ordinaire du Conseil des Droits de l’Homme s'est tenue à Genève du 6 au 23 juin ; AEDH et son partenaire, le Comité Viêtnam pour la défense des Droits de l’Homme (CVDDH), y sont intervenus oralement le jeudi 15, lors du point 4 de l’ordre du jour consacré aux questions générales.

Le CVDDH suit l’évolution des discriminations à l’encontre des églises et des croyants du Viêtnam depuis plus de 40 ans. Or l’organisme a constaté une augmentation récente et significative des persécutions à l’encontre de l’Église Bouddhique Unifiée du Viêtnam ; de façon emblématique, tout droit de visite a été refusé arbitrairement au Patriarche de l’Église, Thích Quảng Độ, alors qu’il est détenu depuis 35 ans. Aujourd’hui âgé de 89 ans, il est assigné à résidence à Ho Chi Minh Ville, malgré un état de santé préoccupant.  

AEDH et le CVDDH ont appelé dans une intervention conjointe l'État du Viêtnam à libérer au plus vite Thích Quảng Độ, à faire cesser les persécutions à l’encontre des religions "non reconnues" du pays, ainsi qu’à accepter la visite des Rapporteurs spéciaux des Nations unies.  

Ce n’est pas la 1ère fois qu’AEDH et le CVDDH effectuent un plaidoyer commun. Tous deux sont, lors de la 34ème session du Conseil des Droits de l’Homme le 14 mars dernier, intervenus oralement afin de dénoncer les effets de la toute première loi sur les croyances et la religion au Viêtnam, adoptée en novembre 2016 et devant entrer en vigueur en 2018.

Bastien Debiève

 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn