Colombie : les accords de paix en marche

FARC Cessez le feu
Mercredi 23 juin 2016 à La Havane, le gouvernement colombien et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont annoncé un accord sur un prochain « cessez-le-feu bilatéral et définitif ». Nouvelle avancée majeure dans la résolution du conflit, il ouvre la voie à la signature d’un accord de paix, négocié entre les deux parties depuis novembre 2012.

Selon le communiqué conjoint des négociateurs, cet accord fixe les modalités d’abandon des armes et donne des garanties de sécurité aux guérilleros démobilisés. Bien que le début du cessez-le-feu n’ait pas été précisé, il devrait coïncider avec la signature finale des accords de paix. La remise des armes devra quant à elle se faire sous la supervision de l’ONU dans un délai de 180 jours après la signature et concerne environ 7 000 guérilleros.

Cette annonce marque un tournant décisif dans la résolution du plus vieux conflit armé d’Amérique latine, qui a fait 260 000 morts, 45 000 disparus et plus de 6 millions de déplacés depuis cinquante-deux ans.

Si cette paix était prochainement conclue avec les FARC, elle ne signifierait pas pour autant la fin du conflit en Colombie : l’Armée de libération nationale (ELN), seconde guérilla du pays, devrait elle aussi s’engager dans les négociations. L’espoir est toutefois bien présent suite à l’annonce en mars du lancement prochain de pourparlers de paix entre le gouvernement et l’ELN.

Maud Gilibert

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn