Entretien avec Trésor Chardon Nzila, directeur de l'OCDH au Congo, sur les formations aux droits de l'Homme dispensées par l'OCDH aux forces de l'ordre.

 

Tresor Chardon Nzila droits de l'homme 4473 0

 

Les 27 et 28 février à Brazzaville, l'OCDH a organisé le cinquième atelier de formation pour sensibiliser les forces de l'ordre dans la lutte contre les détentions arbitraires. Avec près de 27 officiers présents à cette formation, l'OCDH a abordé le sujet sensible mais nécessaire des droits des personnes en détention arbitraire et le respect des procédures en matière d’arrestation et de détention dans le droits congolais.

 

AEDH : Quel était l'objectif principal de cet atelier de formation?

Trésor Chardon Nzila : L'objectif était de former les agents de l'Etat aux droits de l'Homme en détention.

AEDH : Depuis le début du projet MANDAT, l’OCDH a-t-il noté un changement de comportements chez les agents de la force publique ? 

Trésor Chardon Nzila : Il n'y a pas encore eu de changement de pratique mais des engagements : par exemple, les chefs des commissariats se sont engagés à faire le suivi des cas de détention arbitraire. De plus, l'OCDH va faire une descente dans les commissariats pour faire le suivi des cas de détention arbitraires et pour voir comment les agents des forces de l'ordre ont mis en oeuvre leur engagement. La formation s'est globalement bien passée, mais c'est exceptionnel d'avoir un climat presque détendu avec les agents de l'Etat. Le Directeur Général de la police a accepté de collaborer avec l'OCDH pour aller de l'avant.

AEDH : Pouvez-vous rappeler où en est la République du Congo par rapport aux différents instruments juridiques internationaux existants concernant la torture et la détention arbitraire ?

Trésor Chardon Nzila : La réforme de la loi sur la torture ne relève pas de la compétence de la Police, mais cela reste une promesse du Ministère dans le cadre de l'Examen Périodique Universel du Congo.

 

 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Offres d'emploi

Nous n'avons aucune offre d'emploi à pourvoir pour l'instant.