Revendiquer les droits des personnes LGBTI

Proud Lebanon logo

Proud Lebanon est une organisation à but non lucratif, non confessionnelle, apolitique et non partisane visant à favoriser un développement socio-économique durable au Liban. Son objectif est de protéger, d’accompagner et de revendiquer les droits de groupes marginalisés dans le cadre d'activités de service communautaire. Parmi les groupes les plus marginalisés au Liban, se trouvent la communauté LGBTI et les réfugiés (syriens, palestiniens et irakiens inclus). L'organisation est soutenue par AEDH depuis 2015.

Au Liban, la communauté LGBTI est particulièrement vulnérable. Ces personnes sont très peu protégées et victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle. Elles peuvent être légalement poursuivis pour des actes homosexuels commis entre adultes consentants d’après l’article 534 du Code pénal, qui stipule que « tout acte sexuel contraire à l’ordre naturel est punissable d’une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un an ». Cet article, écrit en des termes vagues, continue à être utilisé pour réprimer la communauté LGBTI dans le pays.

Par ailleurs, les réfugiés doivent se conformer à la loi qui régule les entrées et les séjours d’étrangers sur le territoire libanais. Le Liban n'ayant pas ratifié les conventions de Genève relatives aux réfugiés de 1951, les autorités les considèrent comme des migrants illégaux.

La volonté de Proud Lebanon est d’intégrer ces groupes marginalisés dans la société. Ainsi, l'organisation apporte une aide à différents niveaux : assistance juridique, consultations dans son centre mais aussi en prison,  assistance psychologique pour les victimes de traumatismes (survenus durant leur détention et/ou en raison de leur marginalisation),  assistance médicale et possibilité de réaliser des tests de dépistage gratuits…

Une attention particulière est portée à l'écoute des victimes, notamment par le biais de groupes de paroles pour les personnes séropositives et à des activités de plaidoyer. Ces actes se concrétisent par l'organisation de sessions de formation et de sensibilisation visant à renforcer la protection de ces groupes vulnérables tant sur les plans juridique, social que physique. Les thèmes de formation sont choisis de manière participative lors de réunions bimestrielles. Les sessions sont préparées en réponse aux besoins exprimés. Par la suite, un suivi est effectué auprès des participants pour accompagner la bonne appropriation des acquis de formation et l'évolution des comportements. 

En 2017, près de 1000 personnes ont bénéficié du soutien de Proud Lebanon. Certaines activités se sont mêmes étendues jusqu’à Tripoli et Zahlé : une petite révolution quand on connaît la réputation très conservatrice de ces villes. Pour autant, les risques demeurent. La sécurité des participants est toujours menacée. Dans ce contexte, Proud Lebanon doit faire preuve d'une vigilance constante et se trouve contrainte d'organiser ses activités dans des lieux tenus secrets.

Bertho Makso

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn